© 2003 - ATX / Leiji Matsumoto
SENSUIKAN SUPER 99
... DÉJÀ UN CLASSIQUE !

 par BIS


Un choix plutôt surprenant pour nous autres Occidentaux, mais une BD culte de Leiji au Japon : c'est SENSUIKAN SUPER 99 (Submarine Super 99) qui est la dernière adaptation animé d'une oeuvre de l'auteur !

"En 20XX des naufrages inexpliqués se produisent fréquemment autour des fosses sous-marines japonaises. On suspecte une mystérieuse nation appelé l'Empire Océanique. Juzo Oki et Goro Oki qui enquêtaient sur l'affaire ont disparues.

Susumu Oki, un jeune étudiant qui est le petit-fils de Juzo et le frère de Goro, avait reçu avant leur disparition un fusil type 99 d'infanterie et la clef du laboratoire de l'usine souterraine SS-99.

Alors que Susumu débute ses recherches il est capturé par un espion qui était entré dans le labo. En fouillant l'usine souterraine, ils découvrent un énorme sous-marin totalement inconnu jusqu'ici…"*

Voici les débuts fort prometteurs d'une série inspirée par une oeuvre de Leiji Matsumoto mais qui semble se démarquer quelque peu des autres animes de ces dernières années, d'une part par une qualité graphique supérieure à tout ce qui s'est fait précédemment, et d'autre part parce que les personnages semblent n'avoir aucun lien avec l'univers des pirates spatiaux que nous connaissons bien (quoique avec Leiji il ne faille jamais jurer de rien...)

La diffusion a commencé le 8 mai sur la chaîne câblée japonaise AT-X (comme GUN FRONTIER et COSMOWARRIOR ZERO avant elle). La production est assurée par Vega Entertainment (MAETEL LEGEND), gage de qualité sur le plan de l'animation. Au scénario, Kôsuke Fujikawa, notamment déjà scénariste de deux films YAMATO, du film QUEEN MILLENIA et de quelques épisodes de GALAXY EXPRESS 999 (et d'un TV Spécial) mais aussi auteur original de WINDARIA & UCHÛ ÔJI**.

L'oeuvre originale en 14 épisodes (457 pages) date de 1964-65 et reflètait encore le premier style graphique de l'auteur, fortement inspiré d'Osamu Tezuka. Rien de tout cela n'a heureusement subsisté dans l'anime SENSUIKAN SUPER 99 (ou SS-99), et l'on est beaucoup plus proche du style graphique de COSMOWARRIOR ZERO ou GREAT YAMATO.

Enfin, on peut regretter que cette nouvelle série ne soit pas une oeuvre plus intrinsèquement liée à l'univers qui nous est familier. Des mangas tels que MACHINNERS, mais surtout MIRAIZER BAN ou DIVER ZERO auraient mérité une telle renaissance, et auraient sans doute apporté des éclairages nouveaux à plusieurs aspects de l'univers de nos personnages préférés...

Toutefois, souvenons-nous que Leiji n'est pas toujours à l'origine de ces projets et qu'il ne fait le plus souvent que donner son accord et les superviser. Alors ne boudons pas notre plaisir, car en ce moment, les nouvelles séries abondent, et rien ne dit que d'autres projets ne suivront pas dans les mois qui viennent !


*  La traduction du japonais est de ellroy.
** Les informations sur Kôsuke Fujikawa viennent de Uchû Senshi Edomondo.


Tout le contenu éditorial est © ARCADIA 2000/BIS Productions
mise à jour : juin 2003