mise à jour : mars 2002
par Stéphane Beaumort

STARSHIP : Un projet maudit ?

Leiji Matsumoto et Stan Lee, le fondateur de Marvel Comics, devaient collaborer sur un projet de feu Gene Roddenberry, le père de Star Trek, déjà abandonné l'année précédente. La faillite en a décidé autrement...


 Stan Lee On ne présente pas Stan Lee... car tout le monde le connait : père de Spider-Man, des X-Men, des 4 Fantastiques et de presque tous les autres super-héros ayant bercé notre enfance, l'auteur est devenu producteur... et s'il n'a cessé depuis une trentaine d'années d'observer de loin l'évolution de ses créatures, il a toutefois diversifié ses activités en établissant sans cesse des ponts entre la BD, le cinéma, la télévision et le multimédia. Sa société Stan Lee Media Inc. annonça en septembre 2000 qu'elle commençait, en partenariat avec le Roddenberry Estate, le développement d'un projet multimédia pour le web intitulé STARSHIP.

 Gene Roddenberry Inspiré de différentes idées et notes de Gene Roddenberry—père de STAR TREK et autre légende de la culture populaire américaine—découverts par Majel Barrett Roddenberry, sa veuve (qui avait aussi travaillé avec lui sur STAR TREK, et même interprété un rôle secondaire dans la série) le scénario suivait les voyages d'un commandant de vaisseau extra-terrestre, le ECO-1, et d'un scientifique humain à travers le cosmos dans le combat les unissant, en dépit de leurs différences, contre toutes sortes de désastres écologiques intergalactiques.

 Stan Lee with Leiji Matsumoto  © 2000 Venture Soft Sur le projet, on retrouvait également l'auteur et producteur de télé John Semper Jr. et surtout Leiji Matsumoto... Le mangaka devait assurer la direction artistique du projet et superviser le travail sur les décors et les vaisseaux. Ken Williams, PDG de Stan Lee Media, ne cachait pas son enthousiasme : "ce partenariat international révolutionnaire permettra aux plus célèbres des créateurs de science-fiction et de super-héros américains d'unir leurs forces à celles du plus visionnaire des dessinateurs du Japon, pour réaliser au final ce que nous pensons être un produit lucratif et durable. Il s'agit d'une collaboration sans précédent qui aura l'adhésion des fans de Lee, Roddenberry et Matsumoto ainsi que d'une nouvelle génération de fans dans le monde entier."

 Leiji Matsumoto with Stan Lee © 2000 Venture Soft Concept à la pointe des nouvelles technologies, STARSHIP se présentait comme une plateforme devant générer une communauté multimédia en ligne autour de ses scénarios interactifs, de ses jeux à thèmes mais aussi de ses outils de création, de communication et de commerce en ligne (un concept déjà éprouvé par Stan Lee Media sur la version en ligne de la BD 7th Portal). Un jeu vidéo multi-plateformes devait aussi être développé en parallèle, et il était même question d'un dessin animé long-métrage et d'une série télé...

 Majel Barrett Roddenberry Majel Barrett Roddenberry elle-même ne tarissait pas d'éloges sur l'équipe de production : "Stan Lee Media est la firme parfaite pour développer les idées de Gene. [...] La diversité forte qui existe au sein de l'équipage du 'Starship' de Gene sera encore davantage renforcée par le talent de M. Lee pour créer des personnages uniques qui ont l'adhésion du public dans le monde entier, et la présence de la vision créative de M. Matsumoto est une garantie que ce projet sera réalisé dans l'esprit même de la vision de Gene."

Alors... que s'est-il passé ? Pourquoi ce projet ambitieux et voué au succès n'a-t-il pas vu le jour ? Dans un monde où la réalité financière l'emporte souvent sur le génie créatif, la réponse est sans appel : la faillite financière de Stan Lee Media, qui chapeautait tout le projet, fut annoncée en décembre 2000, entraînant 140 licenciements secs. La société avait bien essayé depuis octobre de continuer à fonctionner en souscrivant un prêt en attendant le financement, mais quand rien ne se matérialisa, elle se retrouva lessivée, déposant le bilan quelques mois plus tard. Du coup, adieu le bel espoir de voir ainsi collaborer les deux grands maîtres.

 Leiji Matsumoto with Stan Lee © 2000 Venture Soft Il est tout de même surprenant de constater que c'est la deuxième fois que le projet STARSHIP tombe à l'eau : en effet, l'année précédente déjà, Tribune Entertainment, qui réalisait la toute nouvelle série ANDROMEDA avec Kevin Sorbo en vedette (également extirpée des cartons par la veuve Roddenberry), annonçait qu'elle préparait également une deuxième série du même auteur, à savoir STARSHIP. Déjà très orienté écologie, malgré des différences notables dans le synopsis, ce devait être une série en images de synthèses, mais Tribune finit par abandonner le projet. Alors, verra-t-on un jour les aventures de nos deux voyageurs écolos de l'espace ? Pas sûr... et même si quelqu'un réussissait à racheter les droits et à adapter cette oeuvre, il y a peu de chances que Lee et Matsumoto soient de nouveau impliqués dans le projet...


retour aux news
© 2002 pour ARCADIA 2000